Café poésie

Prochain Café Poésie

Le jeudi 22 mars 2018 dans le Bazois (lieu à déterminer)

Sur le plan national, le Printemps des Poètes 2018, aura lieu du 3 au 19 mars sur le thème de « L'Ardeur »

Il est des mots qui jamais ne renoncent.
Des mots toujours fervents.
Rarement érodés.
Des mots droit devant, par-delà l’encoignure des siècles. Des mots d’entrain, d’élan, de vie.
Des mots tocsins qui se jouent des tourments.
Des mots de plein cœur qui battent dans le sang. Des mots de plein vent qui affolent les voiles.
Des mots qui enjoignent, qui affament et ravissent. Des mots jamais avares.
Des mots toujours brûlants. Des mots à la hauteur des temps.
L’ardeur est de ceux-là dont l’énergie durable peut se dire dans toutes les langues de la terre.
Des années que le « Printemps des Poètes » attise la flamme par-delà les saisons.
Des millénaires que les Védas célèbrent ce plein soleil. 2018 raisons de se vouer à cette vitalité poétique.
À cette vigueur communicative. À cette chance du poème qui ne manque pas d’audace.

Sophie Nauleau

 

 le vendredi 24 mars 2017 à partir de 19h, au BARPARAZAR, à Brinay.
Thème : les Afrique(s) - Printemps des poètes




A l’invitation de l’association, les amateurs de poésie se rassemblent dans un café ou un restaurant (chaque année un lieu différent du territoire) pour partager les lectures de poèmes, des impressions. Chacun sa langue, chacun son poème. Puis un repas est servi et l’animation continue. L’association choisit le thème chaque année, souvent en lien avec le Printemps des Poètes et apporte un choix de livres.



Le 20 mars 2015 a eu lieu le café
-poésie à l'auberge du Veynon à Grandry. Cette année, le thème était l'insurrection poétique.



Voici les impressions d'Anne lors de notre dernier café-poésie

Limanton... Le soir... Même un beau soir de printemps, ça peut sembler perdu.....
Et pourtant: non !! Devant le café, comme un comité d'accueil, le temps de profiter de la dernière cigarette.
Un café... hors du temps, un accueil chaleureux par Geneviève la patronne, on se sent vite à l'aise.
 Les tables sont gaîment décorées (tiens, je ne nous aurais pas cru si nombreux !!...) les sets de table imprimés par Martine mettent tout de suite dans l'ambiance, la poésie est à l'honneur.

Le tempo est vite pris : Explication des travaux de l'atelier d'écriture et de leur restitution ce soir, (un peu histoire d'inciter les frileux à venir nous rejoindre, c'est vrai!!) Pierre a installé les tableaux sur lesquels nos Chefs d'Oeuvre sont épinglés
 Et ça commence ….. De Mona Lisa qui hume la pizza perchée sur son cheval qui était auparavant coincé dans le placard de la cuisine... des « Chiens-toi droite » impérieux pour tenir quand même fièrement l'étendard de soie pour inciter cette même Mona à cueillir des pommes, le ton est vite donné.... La rigolade est même franche quand arrive la restitution des textes inspirés d'une illustration choisie dans la bibliothèque communale, sur fond de voix ?? de sons ??? Bon, il faut encore s'entraîner aux textes modernes...c'est parti !!!

Arrive l'heure solennelle du repas. Tout est à volonté jusqu'à épuisement des stocks : 3 salades en entrée, charcuteries, rôti de porc froid, fromage blanc, tarte aux pommes....
Entre le fromage et le café (compris dans le repas), la lecture des poèmes amenés par les participants commence...

Il y avait Margrite, Sabine (allemande), Henk, Fred et aussi Marie-Thérèse, Claude, Michel, Pierre, Marcel, Janine, Josette… etc… Impossible de citer tout le monde.
Ils ont lu  Albert Samain,  Gide , Apollinaire, Sonia Blandigore, Gérard de Nerval, Dominique Cagnard.. etc…

Drôles ou mélancoliques, petites tranches de vie ou grande rêverie, aucun ne laisse indifférent … Quel talent d'auteur a ce monsieur qui nous a lu ses poèmes, comme il a bien fait de venir !!  Quel talent de conteur pour mettre en musique les « Tuuuut » et les « Honhon hon » de ce magnifique poème (en quelle langue d'ailleurs??)….qui n'a demandé aucune traduction mais nous a tous étonnés avant de faire sourire !! Quel fou-rire à la traduction du petit passage de « Carmina Burana» C'était en latin... ce devait être sérieux !!! Non, c'était... léger et parfumé comme un zéphyr, allant, alerte, un peu coquin même...
Comment rendre l'émotion et le plaisir que nous avons eu à nous retrouver autour de poèmes et de textes issus de littératures diverses qui nous ont offert la musique de leurs mots.... que la langue d'origine rendait plus sensible encore.
Kaléïdoscope des émotions, légèreté d'une soirée entre amis... Comme le temps a passé vite !!!
Et si on recommençait bientôt ??? Après tout, après le printemps il y a l'été

Merci de tout cœur à tous ceux (acteurs ou participants) qui ont contribué à créer cette soirée
Anne 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire